[Garde-robe Capsule 2017] Juin

J’avais envie d’un pantalon noir, simple qui puisse se porter de façon casual et qui puisse aussi se porter pour une sortie un peu plus classe.

Sans braguette car je ne suis pas encore assez expérimentée en pantalon, ce n’est que mon n°3. Les 2 précédents avaient une fermeture invisible sur le côté, la garde robe capsule est un peu un catalyseur pour tenter de nouvelles choses, donc ceinture élastiquée dans le dos !

Voici le dessin technique, il s’agit du Burda 118 de Janvier 2015.

Sur les photos portées, la 1ère mannequin était assise, et la 2ème de profil. Une « belle » surprise en recopiant le patron !

Je sais que je suis un tout petit gabarit, avec des cuisses de grenouille, sur le moment ça me parait gigantesque !

Pour la taille 36, largeur en dessous de la fourche 32 cm pour le devant et presque 40 cm pour le dos. Ok….. les photos sont un peu trompeuses, non ? Je relis en long en large et en travers les descriptions Burda :

« Le pantalon à pinces est tout aussi simple à réaliser, sans zip, il est juste élastiqué dans le dos. Souple et généreux dans le haut, il s’étrécit dans le bas, ce qui allonge la silhouette. »

Souple et « généreux », oui, bien bien généreux, c’est sûr, si mes souvenirs sont bons j’ai dû enlever au moins 5 cm sur les coutures latérales au moment de l’essayage.

Un calvaire ? non bien au contraire, mis à part ce contretemps, le reste du pantalon a été une partie de plaisir, la ceinture, les plis, l’élastique… mon tissu est un  crêpe noir super agréable à travailler de chez Rascol et très agréable à porter aussi

Mon seul regret : j’ai oublié les poches en arrangeant la largeur 😦

J’ai enlevé 10 cm pour matcher mon mètre 60, mais j’aurais pu raccourcir encore un peu plus, non ?

Après le scepticisme du 1er essayage, je suis très contente du résultat, avec des escarpins ou tongs, il me plait ^^

[Garde-robe Capsule] de Juillet : tout compte fait, il y aura bien une patte de boutonnage dans la catégorie « chemisier » 😀

Publicités

[Garde-Robe Capsule 2017] Mai

L’article a beaucoup de retard, la robe était finie début Mai, mais juste au cas où je ne voulais pas la poster avant le défilé de fin d’année 🙂

L’atelier couture où je vais, fêtait cette année son 20ème anniversaire. Pour l’occasion, les 4 groupes (3 le mardi et 1 le vendredi), ont chacun choisi un thème en Janvier, une des couturières étant également prof de danse, on a aussi eu le droit d’apprendre une petite chorégraphie… ^^ mon groupe, celui du vendredi soir, avait choisi la robe charleston ou une robe inspiration années 20. Les autres thèmes étant la robe à pois, la petite robe noire et la robe cocktail

J’étais d’abord partie sur le modèle 105A ou 104 du Burda Avril 2015, mais je n’ai pas trouvé de tissu adéquat, je souhaitais une viscose unie dans des tons neutres ou pastels, quelque chose de doux (et qui n’était pas trop cher, étant donné qu’il faut au moins 3m pour cette merveille)

Du coup, ce fut le modèle 106 du même magazine Avril 2015, en remplaçant les ruchés par de la frange, en version courte et sans le parement apparent au décolleté.

Elle est toute simple à faire, mais le contexte fait que ça a pris du temps, trouver des franges assorties, penser aux accessoires, aux chaussures… bref le plus dur est fait, voici une photo de groupe faite Samedi soir après nos exploits sur scène 😀

Nb : j’ai dû anonymiser les copines, j’ai oublié de demander si elles étaient d’accord ou pas :/

photo_anonymisee

Et la musique : Bang Bang Will.i.am

Ce n’est peut-être pas le meilleur choix pour la garde robe capsule, mais bon, pas de stress, on fait comme on peut, comme on veut ^^

Le projet de Juin est le pantalon, j’ai été agréablement surprise de la vitesse à laquelle ce projet a été fini, j’ai eu des surprises au premier essayage ! Toujours lire et relire les descriptions Burda, chaque mot a son sens XD

Regardez & Cousez n°3

L’outfit :

Black-ish, je ne connais pas du tout cette série, mais le look de la jeune fille est sympa : assez sérieux pour aller au travail avec une pointe d’originalité sur le haut 🙂

 

Patrons:

Pour le haut : Modèle 102 du Burda Aout 2016

Et pour le bas, il y a l’embarras du choix, je vous ai sélectionné celui-ci : Modèle 111B du Burda Décembre 2011

Tissus :

un stretch glencheck marron en promo à 12.95€ le mètre pour le pantalon

une batiste bleu ciel pour le haut à 5,95€/m

Combien?

Wornontv annonce 68$ + 130$

1,5m de batiste : ~9€ + 2m de glencheck : ~26€ + les patrons en pdf à 6€ ou 2 magazines à 6,5 € -> 50€ (j’arrondis au dessus à cause des fermetures, boutons…)

Capsule compatible ?

Le pantacourt, dans ces tons, est un basique pour une garde robe, si vous craignez ce motif, un gris un peu foncé peut aussi convenir.

Quand au haut, si vous restez sur de l’uni, vous pourrez aussi l’assortir à une jupe patineuse dans les tons de bleu à motif ou une couleur unie complémentaire, et aussi à une jupe droite classique noire ou blanche. Basique ou basique saisonnier selon la couleur unie choisie 🙂

 

[Garde-Robe Capsule 2017] Avril

L’article aurait pu s’intituler : « Avril ou quand le mojo de la couture est parti faire un tour ailleurs » 🙂

Aucun vêtement fini à vous montrer pour ce mois-ci, mais ce n’est pas faute d’avoir essayer de dompter le haut en jersey

1er essai : le modèle prévu, un super débardeur à emmanchures américaines comme je les adore. Burda Juin 2014 modèle 125. En jersey viscose couleur taupe. Tenté en suivant exactement les instructions, les finitions sur les emmanchures avec le jersey qui glisse -> une horreur, et il est bien trop grand, le jersey trop fluide… aucune photo à vous montrer, il a fini dans une boite à chiffon et je ne veux plus le voir :p

2eme essai : j’aime quand même beaucoup ce modèle, alors je réessaie… j’aurais pas dû 😀 dans un reste de jersey coton bien épais, je remesure tout pour que ce soit le plus possible à ma taille sans que le dos et les épaules ne souffre trop de la diminution. et pour les finitions, une parementure dos et devant jusque sous la poitrine

On y était presque, sauf que c’est quand même trop grand, faut croire que certains modèles ne peuvent pas être diminués au feeling par une amateur 😀 (les finitions ne sont pas faites non plus, quand je serais moins fâchée par un des mes ex-patrons préférés, je le finirai pour ma maman :))

Avril_essai2

3ème essai : il reste du jersey viscose taupe et j’ai vu d’autres couturières faire le modèle Swing du dernier Ottobre femme en jersey, il est sympa alors pourquoi pas

20170430_191409_mini

Blah

blah

pfff, je l’aime pas, je sais pas si c’est la couleur, si c’est mon encolure « un peu » loupée en plein milieu. bouarf, j’ai pas l’intention d’aller plus loin.

 

 

 

 

 

 

 

Comme j’avais commandé du tissu pour mes nièces de 3 ans et 1 an, je me suis lancée pour faire de petites pièces en attendant :

Sans titreSans titre2

Tous des modèles de Ottobre, de gauche à droite : sarouel Snowflakes, tunique Parachute, gilet Blueberry et robe Russian doll. Rien n’est terminé 😀 Le bord côtes blanc est commandé mais pas reçu, je ne peux donc pas avancer sur les manches du Parachute ou finir l’encolure de la Russian doll … et ma surjeteuse s’est déréglée en changeant le fil pour passer au gris donc pas encore d’ourlet roulotté sur les 2 autres…

 

Bref, le mois d’avril, ce n’était pas vraiment ça côté couture, à la prochaine 😉

D&D, PA, Bubu : Les bas

Toujours dans la lignée du petit challenge, on s’attaque aux bas : un pantalon/jupe culotte pour Pauline Alice et une jupe chez Deer & Doe.

Le pantalon botanic de chez Pauline Alice

Très large, longueur aux mollets, élastiqué et ceinture

 

La jupe Goji de chez Deer & Doe

Grandes poches, taille élastiquée, à panneaux

[Garde-Robe Capsule 2017] Mars

Avec des jambes qui ressemblent à des baguettes, je ne mets de shorts que pour dormir et traîner dans le jardin ou la maison, j’étais bien embêtée en voyant cette catégorie dans le défi de Clo’s

Quand il faut jouer le jeu 😀 autant y aller en s’amusant et en testant de nouvelles choses, alors voici la bête !! Grraou 😀

ça m’a quand même donner l’occasion de faire une patte de boutonnage (j’en fais rarement) et de tester les boutonnières automatique de ma machine, sur l’ancienne c’était en 4 étapes manuelles, l’automatique c’est le top 🙂

 

20170312_16212920170312_162302

D&D, PA, Bubu : Les hauts

Loin de moi l’idée de critiquer le travail des créatrices de patrons indépendantes, elles ont trouvé une clientèle et tant mieux pour elles 🙂 je reconnais volontiers le travail fourni et les avantages de ces gammes de patrons.

Ce n’est pas ma came, tout simplement.

Quand je vois certains modèles « indé », un flash de modèle Burda, qui ressemble plus ou moins, revient en mémoire. Bref, n’étant toujours pas subjuguée par les nouvelles collections, mon petit challenge du jour (qui n’est pas là pour prouver quoi que ce soit) est de trouver un équivalent Burda aux patrons récemment sortis de Deer and Doe et de Pauline Alice.

L’équivalence approximative se fera sur 1 ou 2 critères du vêtement qui selon moi, font le charme du patron indépendant.

La blouse Hoya de chez Deer and Doe

Pans croisés et 2 versions de manches

et pour les grandes tailles façon burda :

  • le 124 & 125 du 07/2016
  • le 138 du 02/2011
  • le 135 du 10/2013

 

La blouse Denia de chez Pauline Alice

Le noeud devant, les boutons dans le dos, la coupe loose

 

et en grande taille burda : le 136 de Janvier 2011

Ce petit « exercice » me conforte dans mon opinion, les 2 blouses indépendantes me font penser à du prêt à porter, des basiques revisités, tandis que les modèles Burda me semblent à chaque fois un tout petit peu plus élaborés, plus chic ou un peu plus fashion, c’est surement la mise en scène, les tissus, etc… mais bon, chacun son feeling 🙂

Si je trouve le temps, les bas et les vestes dans un prochain épisode !