[Garde-Robe Capsule 2017] Avril

L’article aurait pu s’intituler : « Avril ou quand le mojo de la couture est parti faire un tour ailleurs » 🙂

Aucun vêtement fini à vous montrer pour ce mois-ci, mais ce n’est pas faute d’avoir essayer de dompter le haut en jersey

1er essai : le modèle prévu, un super débardeur à emmanchures américaines comme je les adore. Burda Juin 2014 modèle 125. En jersey viscose couleur taupe. Tenté en suivant exactement les instructions, les finitions sur les emmanchures avec le jersey qui glisse -> une horreur, et il est bien trop grand, le jersey trop fluide… aucune photo à vous montrer, il a fini dans une boite à chiffon et je ne veux plus le voir :p

2eme essai : j’aime quand même beaucoup ce modèle, alors je réessaie… j’aurais pas dû 😀 dans un reste de jersey coton bien épais, je remesure tout pour que ce soit le plus possible à ma taille sans que le dos et les épaules ne souffre trop de la diminution. et pour les finitions, une parementure dos et devant jusque sous la poitrine

On y était presque, sauf que c’est quand même trop grand, faut croire que certains modèles ne peuvent pas être diminués au feeling par une amateur 😀 (les finitions ne sont pas faites non plus, quand je serais moins fâchée par un des mes ex-patrons préférés, je le finirai pour ma maman :))

Avril_essai2

3ème essai : il reste du jersey viscose taupe et j’ai vu d’autres couturières faire le modèle Swing du dernier Ottobre femme en jersey, il est sympa alors pourquoi pas

20170430_191409_mini

Blah

blah

pfff, je l’aime pas, je sais pas si c’est la couleur, si c’est mon encolure « un peu » loupée en plein milieu. bouarf, j’ai pas l’intention d’aller plus loin.

 

 

 

 

 

 

 

Comme j’avais commandé du tissu pour mes nièces de 3 ans et 1 an, je me suis lancée pour faire de petites pièces en attendant :

Sans titreSans titre2

Tous des modèles de Ottobre, de gauche à droite : sarouel Snowflakes, tunique Parachute, gilet Blueberry et robe Russian doll. Rien n’est terminé 😀 Le bord côtes blanc est commandé mais pas reçu, je ne peux donc pas avancer sur les manches du Parachute ou finir l’encolure de la Russian doll … et ma surjeteuse s’est déréglée en changeant le fil pour passer au gris donc pas encore d’ourlet roulotté sur les 2 autres…

 

Bref, le mois d’avril, ce n’était pas vraiment ça côté couture, à la prochaine 😉

Publicités

D&D, PA, Bubu : Les bas

Toujours dans la lignée du petit challenge, on s’attaque aux bas : un pantalon/jupe culotte pour Pauline Alice et une jupe chez Deer & Doe.

Le pantalon botanic de chez Pauline Alice

Très large, longueur aux mollets, élastiqué et ceinture

 

La jupe Goji de chez Deer & Doe

Grandes poches, taille élastiquée, à panneaux

[Garde-Robe Capsule 2017] Mars

Avec des jambes qui ressemblent à des baguettes, je ne mets de shorts que pour dormir et traîner dans le jardin ou la maison, j’étais bien embêtée en voyant cette catégorie dans le défi de Clo’s

Quand il faut jouer le jeu 😀 autant y aller en s’amusant et en testant de nouvelles choses, alors voici la bête !! Grraou 😀

ça m’a quand même donner l’occasion de faire une patte de boutonnage (j’en fais rarement) et de tester les boutonnières automatique de ma machine, sur l’ancienne c’était en 4 étapes manuelles, l’automatique c’est le top 🙂

 

20170312_16212920170312_162302

D&D, PA, Bubu : Les hauts

Loin de moi l’idée de critiquer le travail des créatrices de patrons indépendantes, elles ont trouvé une clientèle et tant mieux pour elles 🙂 je reconnais volontiers le travail fourni et les avantages de ces gammes de patrons.

Ce n’est pas ma came, tout simplement.

Quand je vois certains modèles « indé », un flash de modèle Burda, qui ressemble plus ou moins, revient en mémoire. Bref, n’étant toujours pas subjuguée par les nouvelles collections, mon petit challenge du jour (qui n’est pas là pour prouver quoi que ce soit) est de trouver un équivalent Burda aux patrons récemment sortis de Deer and Doe et de Pauline Alice.

L’équivalence approximative se fera sur 1 ou 2 critères du vêtement qui selon moi, font le charme du patron indépendant.

La blouse Hoya de chez Deer and Doe

Pans croisés et 2 versions de manches

et pour les grandes tailles façon burda :

  • le 124 & 125 du 07/2016
  • le 138 du 02/2011
  • le 135 du 10/2013

 

La blouse Denia de chez Pauline Alice

Le noeud devant, les boutons dans le dos, la coupe loose

 

et en grande taille burda : le 136 de Janvier 2011

Ce petit « exercice » me conforte dans mon opinion, les 2 blouses indépendantes me font penser à du prêt à porter, des basiques revisités, tandis que les modèles Burda me semblent à chaque fois un tout petit peu plus élaborés, plus chic ou un peu plus fashion, c’est surement la mise en scène, les tissus, etc… mais bon, chacun son feeling 🙂

Si je trouve le temps, les bas et les vestes dans un prochain épisode !

[Garde-Robe Capsule 2017] Février

Pour le mois de février : un haut en chaîne et trame

 

Pas de grande difficulté, un peu réduit sur les côtés… mais ça a pris du temps car après avoir tout bâti, pourquoi ne pas faire un haut à deux tons ? débatir, rebatir , rééssayer, refaire le pli creux devant qui du coup était à l’envers… au final les manches sont mats et le devant et le dos brillant, et je préfère comme ça 🙂

 

le tissu vient de chez butinette intitulé « Crêpe de soie » mais c’est du 100% polyester Oo

et en Mars ? on passe au short, enfin au boxer léopard vert ^^